Diversité, n° 196, septembre-décembre 2019 L’hospitalité #2

L’hospitalité renvoie à une tradition séculaire, aussi ancienne que l’humanité, celle de la protection de celui qu’on accueille – comme hôte – chez soi (hestia), y compris son pire ennemi (hosties).De l’Antiquité à nos jours, l’hospitalité repose ainsi sur des formes de don de soi, avec le souci de l’autre, sans condition ou attente de contrepartie. Mais elle pose simultanément la figure de l’étranger, celui qui interroge et embarrasse – potentiellement susceptible de provoquer l’hostilité à son égard. On peut penser aux migrants, mais tout autant aux exclus de l’intérieur, personnes en situation de handicap, précaires et autres « zonards ».
C’est de toute évidence un thème qui nous concerne et nous implique tous, et qui agit comme un révélateur de notre capacité à faire de la place à l’autre, à modifier nos propres représentations et pratiques sociales, à faire société, à faire corps. De même l’école, comme toutes les structures éducatives, a pour obligation d’accueillir tous les enfants, quel que soit leur statut administratif, quelle que soit leur situation sociale, quel que soit leur handicap, etc., en un mot, tous les enfants sans distinction. Mais l’hospitalité scolaire repose sur une éthique et des compétences spécifiques, que ce numéro de Diversité propose d’explorer.

«Bienvenue, quelques mots pour le dire»

Conçu et réalisé par notre association bilingues & plus pour faciliter la tâche des francophones qui reçoivent les étrangers, ce glossaire, en quatorze langues, est mis à disposition dans les lieux d’accueils publics.

Les personnes travaillant dans ces lieux pourraient ainsi prononcer quelques mots et phrases dans la langue des étrangers qu’ils accueillent. Montrer aux étrangers qu’ils s’intéressent à eux, à leur langue, qu’ils font l’effort de dire quelques phrases, avec un « accent français », permettrait à chacun de faire un petit pas vers l’autre.

L’enfant bilingue, de la petite enfance à l’école

RANKA BIJELJAC-BABIC

– Editions Odile Jacob, 2017 –

Et si le bilinguisme précoce, c’est-à-dire le fait d’acquérir deux langues, était un atout majeur pour le développement des capacités cognitives?

L’ambition de ce livre, qui s’appuie sur les études de plus en plus nombreuses menées sur le sujet dans le monde entier, est de faire découvrir les avantages du bilinguisme et de valoriser la richesse d’une double culture dès le plus jeune âge.

L’école française hésite malheureusement encore sur l’importance à accorder au bilinguisme et à l’apprentissage simultané de plusieurs langues vivantes chez les très jeunes enfants. Comment faire évoluer les mentalités ?

Le premier ouvrage en langue française sur les parcours langagier et cognitif de l’enfant bilingue de la naissance à 6 ans.

Pour un public de parents et d’enseignants en attente de réponses afin d’accompagner avec succès le bilinguisme précoce.

Ranka Bijeljac-Babić est psycholinguiste. Maître de conférences à l’université de Poitiers, elle est également membre du Laboratoire de psychologie de la perception de Paris-Descartes où elle mène des recherches sur les effets précoces du bilinguisme chez les nourrissons et, plus largement, sur le bilinguisme chez l’enfant. Elle est également présidente de l’association bilingues & plus qui défend la diver­sité des langues dans les familles, à l’école et dans la sphère publique.

Et si je trouvais enfin ma place !: Les secrets de l’intelligence relationnelle

BARBARA MATTISON – Editions Eyrolles, 18 févr. 2016 – 151 pages –

Qu’il est difficile de s’entendre avec tout le monde ! Bien souvent, nos rapports avec les autres sont source de malentendus, de tensions, voire même de conflits et de colère. En passant au crible les mécanismes de la communication interpersonnelle, cet ouvrage vous aidera à trouver votre place et à prendre plaisir dans vos relations, personnelles ou professionnelles. A l’aide de nombreux exercices, l’auteur vous invite à adopter de nouveaux comportements (avoir confiance en soi, communiquer sa joie, développer son écoute, exprimer ses émotions, être optimiste…) nécessaires pour interagir avec justesse et faire naître des relations apaisées, plus harmonieuses et constructives. Et si le paradis c’était les autres ?

Roxy and me!

ANNE-MARIE VOISE – Editions SED, 2013 – Outil pour découvrir la langue anglaise dès la maternelle. L’initiation se fonde sur 15 histoires ainsi que 15 chansons et comptines très simples qui permettent d’entraîner tant les capacités d’écoute, de mémorisation et de concentration que les aptitudes phonologiques et articulatoires des jeunes élèves. Le cœur de cette méthode prend la forme d’un personnage nommé Roxy.